Alexis BIO, fondateur de Biocycling

Alexis Bio

Comment décrirais-tu ton lien à la France et à l’Afrique ?

Le lien avec la France est très fort dans ma famille. Mon grand-père est un ancien sergent de l’Armée Française (Tirailleur sénégalais) qui a participé à plusieurs missions pour la France. Et depuis mon enfance en Côte d’Ivoire, je suis attiré par la culture Française.

J’ai pu réaliser mon rêve de vivre en France en ayant l’opportunité de continuer une partie de mes études universitaires à Saint Etienne en Management des entreprises.

Aujourd’hui, ma vie est totalement imprégnée de mélanges culturels et d’échanges entre la France et la Côte d’Ivoire. Je suis la somme de ces deux pays, je me sens pleinement moi de chaque côté de la méditerranée.

Cette double appartenance est une source de richesse et une force pour ma carrière : en maîtrisant les codes culturels des deux continents, je me sens à l’aise tant avec les clients européens, qu’africains.

Quel est ton parcours entrepreneurial ?

Sans en avoir conscience, j’ai commencé à entreprendre très tôt dans mon enfance. En Afrique, pour les plus jeunes, c’est le « système D » qui prédomine : petits business informels et inventivité sont la norme. Mes premières expériences en tant qu’entrepreneur furent « débrouillardes » : à 13 ans, je collectais avec des amis des canettes en aluminium sur les plages, dans les maquis et les ruelles pour les revendre. Plus tard, je louais à la journée une brouette dans la ville de Divo en Côte d’Ivoire, pour collecter les déchets ménagers en vue de les trier à la décharge municipale.

C’est seulement en 2017 en France que je formalise une démarche d’entrepreneur, à travers le statut national d’étudiant entrepreneur, et en remportant la première édition du concours Challenge de l’Idée organisé par Pépite France en région Auvergne-Rhône-Alpes. J’ai gagné avec le projet Save the earth qui consistait à connaître en temps réel le tonnage des déchets recyclables à collecter grâce des bacs connectés, dans le but de mieux les répartir selon les zones et les périodes de fortes consommations. Par la suite, j’ai remporté plusieurs autres prix, dont celui de la Fédération Française de Plasturgie.

En parallèle, j’ai eu la chance de me former en obtenant un Master 2 en Entrepreneuriat et Innovation à l’Institut d’Administration des Entreprises de Saint-Étienne, et j’ai acquis des compétences en pilotage de projet, rédaction d’un Business Plan et d’un plan de financement, indispensables pour la suite de mon aventure entrepreneuriale.

Aujourd’hui, je suis lauréat du programme Meet Africa 2 piloté par Expertise France, qui me permet de bénéficier d’un accompagnement sur mesure pour mon projet entre la France et la Côte d’Ivoire, Biocycling : je suis suivi par Kedge Entrepreneuship en France et Incub’ivoir en Côte d’Ivoire.

Peux-tu nous parler du projet que tu portes ?

Biocycling, c’est la création d’un circuit de tri, de collecte et de valorisation des déchets secs recyclables en Côte d’Ivoire dans la ville pilote de Grand-Bassam.

L’idée du projet est née du constat de l’augmentation de la pollution des plages par les déchets ménagers, ce qui représente une perte de touristes potentiels et d’investisseurs, sources de revenus pour le pays. Ce projet pourrait être dupliqué dans toutes les villes ivoiriennes, en sensibilisant les habitants à l’écocitoyenneté.

Pour les municipalités, le projet Biocycling renforce le dispositif de collecte des déchets ménagers et les aide à une planification efficace afin de lutter contre la pollution. Pour les acteurs économiques, les hôtels et restaurants notamment, le projet aide à un meilleur tri de leurs déchets, ainsi qu’au développement de leur démarche RSE. Nous souhaitons également mener des campagnes de sensibilisation dans les écoles, les collèges et les lycées pour insuffler l’éco responsabilité dans l’esprit des générations futures. Ce projet permettra enfin de créer des emplois et de former les jeunes aux nouveaux métiers de la valorisation déchets.

Ton motto 

Un voyage de mille lieux commence par un premier pas.