D’abord, quelques mots pour décrire votre projet.

Le Cotton Club est un Talk-show qui met en avant des profils issus de la diversité, devenus des exemples de réussite, qu’on voit peu dans les médias. Ce show est produit par Noir Pigment qui est aujourd’hui, une société de production. Nous avons débuté par une structure associative du même nom.

Comment vous est venue l’idée de vous lancer ?

Après avoir vu un reportage consacré à la diaspora africaine à Paris, qui était plein de clichés, j’ai décidé avec mon amie d’enfance Kady Tabouré de fonder ce projet. Vous savez, à aucun moment je n’avais imaginé que ce projet aurait tant d’impact sur moi, car c’est d’abord moi qu’il a changé !

Quels liens entretenez-vous au sein de la diaspora ?

Je suis née et j’ai grandi en France donc issue de la diaspora, et suis originaire des Antilles et des îles Comores. Je me sens concernée et essaie de faire avancer les choses, de faire bouger les lignes pour une meilleure représentation des diasporas africaines. C’est une question de reconnaissance de la diversité, qui participe à mon sens au vivre-ensemble, et à la cohésion de la société.

Comment interprétez-vous le fait d’être issue de la diaspora ? Une richesse ? Un frein ?

Pour moi c’est surtout une richesse, je prends un peu de tout de ce qui m’entoure, de tout ce que je suis. Bien sûr, il y a aussi des freins mais que je repousse un peu plus chaque jour, en créant des opportunités.

Un mot pour inspirer les lecteurs ?

« Rêvez »; Continuer de rêver, car me concernant tout est parti d’une simple idée !

Un mot à ajouter ?

Bien que cette émission ne représente qu’un segment de la population française, il n’est nullement question de diviser, mais de créer un espace ouvert à tous, qui n’existe pas tout à fait dans le paysage médiatique. Aussi, « Bienvenue » au Cotton Club !