D’abord quelques mots pour décrire votre projet.

Je suis présidente de l’Union des Femmes Leaders du Mali (UFLM), et nous proposons un projet d’autonomisation des femmes rurales, et un accompagnement des jeunes au Mali. Notre programme vise la sécurité alimentaire dans la région de Kayes, à travers l’accès à l’énergie, à l’eau, et à une meilleure agriculture. Cela passe aussi par la valorisation et la transformation des matières premières, ainsi que par la création d’emplois.

Comment vous est venue l’idée de vous lancer?

Suite aux sollicitations de nos villages d’origine, des communes ou des régions, nous nous sommes rapidement organisés en association pour satisfaire les demandes. Nous faisons des missions bénévoles sur le terrain. Et à chaque fois, nous sommes saisis par le travail qui reste à accomplir.

Comment interprétez-vous le fait d’être issue de la diaspora ? Une richesse ? Un frein ?

Les transferts d’argent de la diaspora malienne vers leur pays d’origine sont largement supérieurs à l’aide publique au développement. Il est donc d’une grande importance de coordonner l’aide économique de ces ressortissants afin d’aboutir à une efficacité maximale.

Les capacités de développement de la région de Kayes sont multipliées par les contributions des expatriés. C’est l’une des richesses de la double culture que d’avoir la possibilité d’avoir un impact positif sur deux espaces. Beaucoup de binationaux s’engagent dans des associations en France afin de permettre un développement durable de leurs régions d’origine.

La diaspora représente une solution, une passerelle entre le pays d’origine et le pays d’accueil. Mieux formées, les diasporas sont les ressources humaines dont nos villages, et plus largement nos pays ont besoin.

Un mot pour inspirer les lecteurs ?

Les destins de nos pays sont liés. Pour apporter une solution adaptée et durable, il faut travailler avec les bonnes informations, les bonnes orientations. Aujourd’hui les femmes prennent le relai pour assurer la relève. Il faut leur donner une chance d’agir.