Le Monde | le 29 août 2017

Onze bénévoles liés à l’Afrique auront un accès direct au président pour lui « remonter des idées » et faire passer ses messages.

Emmanuel Macron en compagnie de Mahamadou Issoufou, président du Niger (à gauche) et Idriss Deby, président du Tchad, lors du sommet sur les migrants à l'Elysée le 28 août. JEAN-CLAUDE COUTAUSSE / FRENCH-POLITICS POUR LE MONDE

« Ce ne sera ni un nouveau think tank, ni un fan-club africain du président de la République », jure l’Elysée. Présenté mardi 29 août lors de la conférence des ambassadeurs, le Conseil présidentiel pour l’Afrique (CPA) aura pour mission de nourrir la politique africaine d’Emmanuel Macron, de lui faire remonter des propositions et redescendre la perception de sa politique sur le continent....

Lire la suite