L’ambition de Balante est de faire découvrir au grand public le meilleur de la cuisine africaine, en particulier avec leur premier produit, le Bissap. Les fleurs d’hibiscus sont achetées auprès de coopératives de femmes au Sénégal dans le bassin de Sine Saloum. Les fleurs sont sélectionnées brutes, triées, séchées, puis conditionnées dans une petite usine au Sénégal et commercialisées en France. Dans la banlieue de Lyon, la boisson est fabriquée avec un partenaire local, à base des fleurs infusées, de vanille Bourbon et de menthe. C’est un produit 100% naturel confectionné après deux ans de recherche. L’entreprise distribue ses produits dans la grande distribution (Système U, AccorHotels, Paris Store) et depuis 2018 en hypermarchés (Carrefour, E Leclerc, Cora) dans plus de 31 départements français.

Quelles sont vos clés du succès pour l’entrepreneuriat des diasporas ?

Selon moi, avoir une double culture est une richesse, je suis très fier aujourd’hui d’entreprendre en France dans le but de mettre en avant la gastronomie africaine.Entreprendre est une chose qui se vit à plein temps. Je pense donc que l’abnégation, la persévérance ainsi que la rigueur sont des impératifs pour mener à bien sa mission et atteindre ses objectifs. Je rajouterai également que l’aventure entrepreneuriale est un parcours semé d’embûches, un entrepreneur se doit donc d’être optimiste et avoir un « mindset » en béton !

Quels sont vos principaux défis aujourd’hui ?

Balante veut réussir à mettre en lumière les richesses gastronomiques et culturelles de l’Afrique au sein de la grande distribution en France. L’objectif principal est de démocratiser les produits africains à l’instar des produits asiatiques que l’on peut trouver partout en France.