Je suis Jack-Hermann NTOKO. Je suis né en France à Villeurbanne, à côté de Lyon, et mes parents sont originaires de Douala au Cameroun. Formé en France à l’IUT de Saint-Etienne, puis en Angleterre à la Coventry School of Engineering et plus récemment aux Etats-Unis, où j’ai obtenu un certificat en Innovation et Entreprenariat de l’université de Stanford. Je suis un expert en assurance-crédit et en gestion des risques commerciaux (B2B). J’ai débuté ma carrière à Travelex UK Ltd et passé 13 ans au sein du Leader mondial d’assurance-crédit Euler Hermes. Entrepreneur dans l’âme, j’ai fondé plusieurs sociétés tout en étant salarié (Sawa Sourcing Ltd, Myron Capital Partners, MyFundTeam), avant de me lancer entièrement dans l’entrepreneuriat.

Décrivez votre projet en quelques mots.

TradeIn propose aux entrepreneurs un outil innovant de gestion des risques d’impayés de la part de clients par l’accès en temps réel à un service de notation des comportements de paiement et de la santé financière des entreprises. TradeIn leur permet de piloter leurs flux de trésorerie, d’anticiper leurs éventuels besoins de financement et de sécuriser leurs relations commerciales.

Comment vous est venue l’idée de vous lancer ?

L’idée vient de mon associé. En juillet 2018, Jean-Cedric Békale a identifié une opportunité et a imaginé le concept. Il avait besoin d’un associé de confiance qui réunissait des compétences complémentaires aux siennes et partageait les mêmes valeurs. Il m’a proposé de le rejoindre dans cette belle aventure.

J’ai été séduit par le caractère innovant et vertueux de notre projet TradeIn et m’y suis investis à temps plein dès 2019.

Quels liens entretenez-vous au sein de la diaspora ? Comment faites-vous la liaison entre la France et votre pays d’origine dans votre activité professionnelle ?

Je suis un fier ambassadeur de cette double identité́, entre la France et l’Afrique. Je suis un Afropéen, un afro-optimiste convaincu, un facilitateur, un citoyen du monde.

En ce qui concerne TradeIn, c’est un outil qui permet à tout entrepreneur français ou étranger d’en savoir plus sur ses clients en France ou à l’international et de se prémunir contre le risque d’impayés. TradeIn va déployer ses solutions dans plusieurs pays partenaires commerciaux de la France, tels que la Côte d’Ivoire, le Sénégal, le Ghana, le Nigeria ou le Rwanda. Voilà les ponts dont vous parlez !

Un souvenir de votre parcours professionnel ?

Pendant mes années chez Euler Hermes, j’ai beaucoup voyagé, dans plusieurs pays du monde, et j’en garde des souvenirs impérissables. Ce contexte international m’a permis de grandir face aux défis que j’ai relevés et de m’enrichir de toutes ces rencontres. Aujourd’hui, deux de mes mentors sont d’ailleurs mes anciens patrons !

Comment interprétez-vous le fait d’être issu de la diaspora ? Une richesse ? Un frein ?

Etre Afropéen est une richesse qui me permet de voir le monde en grand et en couleur. Je me considère comme un mélange de la force des deux continents, composés de plusieurs pays et cultures (Afrique et Europe). A l’heure du digital, c’est une force de pouvoir créer des ponts, créer des liens et être un facilitateur d’échanges entre les pays, les continents et les personnes. En étant issu de la diaspora, le monde est notre village et je me sens à l’aise partout.

Un mot pour inspirer les lecteurs ?

Fils d’entrepreneur et d’une mère résiliente, l’échec ne m’effraie pas. « Je ne perds rien, soit je gagne, soit j’apprends » : cette citation de Nelson Mandela est mon crédo.

En d’autres termes, ne pas avoir peur de l’échec, apprendre de cet échec et recommencer toujours !