Dans une dynamique de relance économique post COVID et de refonte des relations avec l’Afrique, la plateforme numérique OMEDEMA se veut être une solution permettant la mise en relation entre l’Europe et l’Afrique.
OMEDEMA est une plateforme numérique de mise en relation dont la mission est de sécuriser et faciliter les échanges commerciaux entre entreprises européennes et startups africaines innovantes. OMEDEMA propose en parallèle un support interculturel et opérationnel nécessaire à la réussite des projets bilatéraux.

Quelles sont vos clés du succès pour l’entrepreneuriat des diasporas ?

Français d’origine sénégalaise, j’ai toujours eu à cœur de mener des projets impactant alliant ces deux mondes qui me définissent. OMEDEMA a été la solution qui me permettait de répondre à cette quête d’impact. Ainsi, trouver un sens à son projet et en faire son moteur est fondamental à la réussite d’un projet entrepreneurial et spécifiquement lorsque ce projet concerne deux continents.
Ensuite, l’humilité et l’ouverture d’esprit me paraissent indispensables à la compréhension des différents écosystèmes. Enfin pour réussir, il est nécessaire de faire preuve d’audace et de ténacité : j’aime beaucoup cette citation qui résume très bien l’entrepreneuriat dans ce contexte: “face à la roche, le ruisseau l’emporte toujours non pas par la force mais par la persévérance.”

Quels sont vos principaux défis aujourd’hui ?

Une des problématiques que je rencontre dans le déploiement de la solution OMEDEMA est de la tester directement sur le terrain. En effet, démarrer en France en visant des pays africains sans y être complètement établi demande beaucoup plus d’effort que de tester son service sur un seul marché. Le second défi rencontré est le financement de l’amorçage, les projets vers l’Afrique sont souvent vus comme des projets à risque (par les banques, les investisseurs, etc.), même lorsque le potentiel du projet est visible. Lever ces deux barrières permettrait d’accélérer le développement de la solution OMEDEMA.