Les entrepreneurs bénéficiaires du Pass Africa, s’engagent à devenir mentor pour de jeunes entrepreneurs, notamment issus de quartiers prioritaires et de milieux ruraux, qui portent des projets en lien avec l’Afrique. En effet, ils incarnent pour de jeunes porteurs de projets, des exemples de réussite, des rôles modèles inspirants ; ils ont la mission d’accompagner ces jeunes pour les coacher, les inspirer, leur montrer que c’est possible. 

La durée de mentorat sera de 6 à 12 mois pour fournir notamment des conseils opérationnels, partager des expériences et faire part des bonnes pratiques. Le lancement du Mentorat du Pass Africa aura lieu le 14 avril à Paris, en présence notamment de la Ministre Elisabeth Moreno, du député Patrice Anato et du Coordonnateur du CPA Wilfrid Lauriano do Rego.

Nos premiers duos !

Focus sur Diana Brondel et Hafsa-Naima Diallo

Franco-sénégalaise, Diana Brondel a fondé Xaalys en 2017, la première néo-banque destinée aux adolescents âgés entre 12 et 17 ans. L’année suivante, Xaalys a été nommée par le magazine Challenges comme l’une des « 100 meilleures startups où investir en 2018 » et Diana fait aujourd’hui partie de la première cohorte des entrepreneurs du Pass Africa. Elle s’est engagée à mentorer Hafsa-Naima Diallo, une passionnée d’impression 3D aux origines française, camerounaise et malienne. Hafsa-Naima est fondatrice d’UNYBONE, une start-up fabriquant des coques pour les prothèses de jambe, imprimées à partir de filaments biodégradables et personnalisables. Diana l’accompagnera notamment pour des mises en réseau et sur la stratégie.

Focus sur Edem Adjamagbo et Loïc Ouattara

De nationalité togolaise, Edem Adjamagbo a fondé Semoa Group en 2013 avec l’objectif de devenir le Paypal de l’Afrique. Il est bénéficiaire du Pass Africa. S’il donne déjà de son temps depuis plusieurs années à de jeunes porteurs de projets, car il est convaincu que « c’est le devoir des premiers d’éclairer la voie pour les suivants », il s’engage aujourd’hui en tant que Mentor du Pass Africa auprès de Loïc Ouattara. Après une carrière de juriste, ce dernier a fondé Djoba Cash, une start-up qui répond aux besoins essentiels des familles des diasporas africaines en France (tickets santé, tickets alimentaires, assurance…).

Focus sur Thierry Kientega et Montasser Jabrane

De nationalité franco-burkinabè, Thierry Kientega est co-fondateur et CEO de OUIcoding, une startup qui vise à identifier, former et mettre en relation les meilleurs talents de la tech en Afrique avec des entreprises innovantes. L’équipe de OUIcoding est convaincue que l’Afrique et les pays émergents seront les prochains viviers de talents dans le domaine du digital et ses fondateurs font aujourd’hui partie de la première cohorte des entrepreneurs du Pass Africa. Dans ce cadre, Thierry s’engage en tant que mentor auprès de Montasser Jabrane, fondateur d’HandyCatch, une start-up facilitant le recrutement des jeunes et des personnes en situation de handicap grâce à la vidéo et à la géolocalisation.

Focus sur Dieu-Donné Okalas Ossami et Mamadou Konaté

Franco-gabonais, Dieu-Donné Okalas Ossami est fondateur d’E-Tumba, dont la mission est de connecter les agriculteurs, en particulier en Afrique, aux nouvelles technologies du numérique et aux innovations issues de la recherche agronomique. Il est pour cela bénéficiaire du label du Pass Africa et s’est engagé dans une démarche de mentorat auprès de Mamadou Konaté, fondateur d’Omedema. Cette start-up a pour ambition de devenir la solution de référence pour connecter les start-ups africaines aux grandes entreprises françaises.

Retrouvez toutes les photos de notre événement ici  !

Postulez ici pour devenir mentorés du Pass Africa :